Votre source de choix pour la découverte de la Bulgarie
couleurs de la Bulgarie

Solidarité contre la barbarie

Gloire à l'Ukraine !

Dolen

Fiche de présentation
En cyrillique: Долен
Région de Blagoevgrad
Situer sur la carte
Cliquez pour déverouiller la carte

Les Rhodopes cachent dans leurs paysages envoûtants des petits villages que vous découvrez au détour un chemin de montagne si la curiosité vous pousse hors la route principale. L'un de ses villages se nomme Dolen.

Il se situe à 26km à l'ouest de la ville de Gotze Deltchev, à 1020 m d'altitude, offrant de belles vues sur les étendues des Rhodopes. Dolen recèle un riche patrimoine bâti composé de plus de 350 spécimens de la maison traditionnelle des Rhodopes. Un lieu enchanteur qui vaut le détour pour le voyageur averti.


Les Rhodopes cachent dans leurs paysages envoûtants des petits villages que vous découvrez au détour un chemin de montagne si la curiosité vous pousse hors la route principale. L'un de ses villages se nomme Dolen.

J'y suis arrivé un soir d'été, la nuit tombante, lorsqu'il était déjà tard pour continuer sa route ou se dépêcher pour atteindre une ville. Après avoir suivi le chemin sinueux, je me suis arrêté sur la petite place du village, sans aucune idée de la suite, au mieux j'allais dormir dans la voiture. Des passants allaient à droite et à gauche. Il ne s'est pas écoule plus d'une minute que j'avais déjà  noué une conversation avec un d'entre-eux - baï Réjeb. J'avais demandé s'il connaissait un lieu où je pouvais passer la nuit, chambre d'hôtes ou de la sorte. "Viens", m-a-t-il dit, "Je vais te montrer".

Cet homme, que je venais de rencontrer, m'a accueilli chez lui, comme si j'étais un membre de la famille qui n'étais pas venu depuis longtemps. Lui et sa femme m'ont préparé un dîner, pour dormir - la chambre de leur fils aîné. Nous avons conversé de tout et de rien. Après le dîner avec Réjeb nous sommes allés dans le bar du village, où il m'a payé une bière et moi j'étais assis parmi tous ces hommes comme un habitué.

Je me suis endormi plus tard dans un noir de la nuit au couleur d'encre, traversée par le chant du muesim à l'heure de sa prière de minuit. Voici ma première rencontre avec Dolen.

Le village de Dolen

C'est un village à prédominance musulmane. Il est sous statut protégé du "réserve de patrimoine architectural". Son visage est typique des Rhodopes : des maisons sur un étage avec un base solide en pierres (anciennes étables), des toits recouverts de larges ardoises. Il se situe dans la partie ouest des Rhodopes, sous l'administration de la région de Blagoevgrad.

Le village est situé en moyenne montagne, à 1020 m d'altitude, sur quelques collines. Une partie est plus ancienne que l'autre et concentre plus de vieilles maisons.

350 maisons traditionnelles des Rhodopes composent le patrimoine unique de Dolen. La cloche de son église fut coulée 7 fois jusqu'à ce qu'un son timbre en ressort parfait. On l'entend à 8km à la ronde.

De nombreux films bulgares ont été tournés à Dolen.

Histoire du village

Dolen semble être l'héritier d'une localité depuis le temps des Thraces (l'antiquité). Les vestiges de quelques hameaux de cette époque sont toujours visibles aux alentours du village et le collines recèlent de nombreux nécropoles Thraces. Les Thraces cultivaient des vignes, lesquelles n'ont pas changé de lieu d'exploitation jusqu'à la période dite du Renouveau bulgare (XIX s). A noter que le village se trouve sur une ancienne route thraco-romaine qui reliait Drama (Grèce) avec Trimontium (l'actuelle Plovdiv). Les vestiges de cette route sont visibles dans la partie orientale du village. En témoigne également le pont romain dans le lieu-dit Banyan.

Durant le 1er siècle les Romains, pour des raisons militaires, modifièrent le tracé de la route (pour assurer la sécurité des troupes et des convois en les faisant passer uniquement par des lieux bien ensoleillés). Ils construisirent un nouveaux pont à proximité du village de Kriboul, déviant la route au sud de l'actuelle ville de Satovtcha. La conséquence fut que le prédécesseur de Dolen s'est retrouvé à l'écart du passage militaire et commercial.

Cette position reculée l'a transformé en lieu refuge pour nombre de fuyants durant les diverses époques. Le terrain aux alentours est fait de collines entrecoupées de nombreuses petites vallées étroites formées par les affluents de Bistritza. Le village était accessible à travers des sentiers étroits.

Diverses théories existent quant à la survie et la préservation du village durant les siècles. Selon l'une d'entre-elles Dolen serait la réminiscence d'un village démantelé durant l'époque du Second royaume bulgare - Boukorovo. Les vestiges de celui-ci se trouvent entre trois villages: Dolen, Kriboul et Gorno Dryanovo. La raison probable - l'apparition des Bogomili (équivalent des Cathares), chassés ensuite par le pouvoir en place. Un ethnologue local rapporte que des familles de Dolen et Gorno Dryanovo se partageaient des années durant l'usufruit des terres de l'ancien Boukorovo, preuve de leur provenance.

Durant l'Empire Ottoman

Après l'invasion des Ottomans au XIII siècle Dolen, Satovtcha et Kovatchévitza restèrent les seuls villages avec une population chrétienne. Les 12 parois chrétiennes furent détruits, une mosquée et un édifice administratif ottoman furent construits. Le beï chargé de l'administration du village s'accapara une maison riche du côté nord de la rivière, laquelle est toujours préservée de nos jours. La religion chrétienne était autorisée, mais tolérée non sans la contribution pécuniaire des commerçants de Dolen. Les activités économiques qui perdurèrent étaient l'élevage de moutons ainsi que la culture viticole. Le vin produit au village fut vendu jusqu'aux marchés d'Ohride (Macédoine actuelle). La vigne exploitée à une altitude de plus de 900m fut dévastée plus tard par une maladie des plantes et aucun échantillon n'est parvenu à nos jours.

Le village actuel provient de la période ottomane, comme en témoignent des registres ottomans de l'an 1671. Dolen se serait formé par des populations fuyants l'invasion.

Au début du XIX siècle une école vit le jour. Des statistiques grecques du 1873 nous apprennent que le village de Dolen se composait de 149 familles, dont 60 habitants musulmans et 430 bulgares.

A la déclaration de la guerre des Balkans en 1912, 40 hommes de Dolen se sont inscrits comme volontaires dans la section Macédoine-Odrine.

Points d'intérêt

L'ancienne partie du village est la plus intéressante à parcourir. Beaucoup d'anciennes maisons sont rénovées par leurs nouveaux propriétaires, d'autres sont marquées par la marche inexorable du temps : leurs cours ont disparu sous une végétation sauvage, les murs sont fissurés ou mi-effondrés. A vous de découvrir les paysages qui s'offrent au détour des ruelles.

Une configuration typique de la maison de Dolen consiste en une cour intérieure ceinturée par une enceinte de pierres de 2 mètres de hauteur.

A voir l'église Saint Nikola, construite en 1834 et la première école du village, annexe à celle-ci. Les icônes sont dessinés par un maître de Débarsko (grande école de dessin d'icônes, en Macédoine actuellement), Gueorgui Filipov.

En guise de fin

Lorsque je m'étais arrêté ce soir d'été, je découvris avec surprise sur cette petite place deux voitures à l'immatriculation française, de Nice, plus précisément.

Curieux de savoir comment se fait-il que des Français sont arrivés avec leur transport propre jusqu'ici j'ai demandé à baï Réjeb qu'il m'y amèna là où ils logeaient. Je les ai rencontré une 100ne de mètres plus loin, dans une maison restaurée et transformée en chambre d'hôtes. C'était une famille au grand complet, à l'aise sur la grande terrasse couverte de cette vieille maison.

Ils m'ont expliqué que l'un de leur fils, peintre, était parti en Grèce pour chercher inspiration. Puis, dans la partie grecque des Rhodopes il s'est senti poussé par la curiosité de savoir "ce qu''il y avait de l'autre côté". Il a traversé la frontière et atterri à Dolen. Ce fut le coup de foudre. Plus tard il revint avec tous ses proches.

Dans un périmètre de 30km

Lechten

Villages de caractère à 8 km
Lechten, Bulgarie

Lechten est un très joli village des Rhodopes occidentales. Il se situe sur la chemin qui monte vers le village classé de Kovatchévitza et n'en est en rien moins attrayant. Une très belle introduction pour aborder l'authenticité des villages bulgares des Rhodopes.

Kovatchévitza

Village à 11 km
Kovatchévitza, Bulgarie

Ce village se trouve dans les Rhodopes et est classé comme l'un des plus beaux villages bulgares. De grandes maisons en bois et pierre avec des toits recouverts de grandes ardoises sombres. Paysages de toute beauté, un autre monde.

Deltchévo

Villages de caractère à 21 km
Deltchévo, Bulgarie
Deltchévo est un joli petit village perché sur les hauteurs du Pirin, surplombant la ville de Gotzé Deltchev, en Bulgarie du sud-ouest. C'est un village qui reste dans l'ombre du proche Kovacthévitza (classé réserve architecturale) et un peu à l'écart du grand axe routier. Il vaut néanmoins pleinement le détour pour son charme naturel et la beaut...

Autres sites

Monastère de Hadjidimovo (Hadjidimovski)
Monastère à 14 km
Hadjidimovo
Ville à 14 km
Dospat
Ville à 17 km
Monastère de Gotzé Deltchev (Gotzédeltchevski)
Monastère à 20 km
Gorges de Bouïnovo
Canyon à 33 km